AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez | 
 

 Alikim a répondre

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar

je suis le chef de ce royaume


Messages : 53
Date d'inscription : 08/10/2014
Age : 19
Localisation : zeopazopeuapozueo

Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Alikim a répondre   Sam 3 Jan - 0:03

Eliakim A. Crowlley a écrit:
Alice & Eliakim

« Aimer fait souffrir, rien d'autre. »

Il est un étranger face au regard d'Alice. Elle ne sait plus qui est l'homme qu'elle a aimé, elle ne sait pas comment réagir et cela se voit. Elle est mal à l'aise, pire encore elle se tend lorsqu'il s'approche trop prêt d'elle. Il sait qu'il est fautif, que tout ça est à cause de cette colère qu'il a gardé au fond de lui trop longtemps. Il voulait mettre un mot sur son comportement, mais rien ne pouvait excuser ces gestes. Jamais, au grand jamais il ne c'était montré aussi violent envers une personne. Même envers Samuel. Alice avait le don de le rendre fou, à l’extrême, à tel point que ce soir là il aurait pu la frapper. Pas la violer non surtout pas, mais si elle l'avait giflé il aurait riposté par réflexe. Ses démons, enfouis depuis longtemps, avaient resurgis du fin fond des ténèbres sans qu'il ne puisse les arrêter. Honteux, pire qu'un enfant qui vient de faire une énorme bêtise, il se recule d'elle alors qu'il se rend compte qu'elle porte encore les marques de leur dispute sur le poignet.

Sa peau blanche dont il était fou, était coloré d'une marque violette dont il était le responsable. Il l'aime, et pourtant il n'est bon qu'à la faire souffrir moralement et physiquement. Après tout, voilà six ans qu'ils ont passés ensemble et il lui à accordé des moments de bonheur bref, caché dans l'appartement de l'un où de l'autre. Rien de plus, surtout pas se montrer car elle doit rester la jeune fille inaccessible pour les autres hommes. Et lui ? En rien il n'a fait en sorte que ça change. Par peur, par lâcheté, par crainte de se heurter à un mur et de la perdre comme le lâche qu'il est. Elle a raison, il ne lui a rien promis et inversement. Elle alluma une cigarette, ce geste le fit sourire. Alice ne fumait pas d'habitude. Il en fit de même et sortit une cigarette de sa poche. Il lui prit son briquet après lui avoir demandé et l'alluma. La nicotine l'apaisa automatiquement. Il ferma les yeux une seconde pour savourer. La présence de son ancienne amante avait le don de faire remonter tout les souvenirs mais aussi la soirée catastrophique de leur dispute.

« Tu me manques aussi. Mais nous avons fait énormément d'erreurs Eliakim. Nous n'avons réussi qu'à nous faire du mal. A nous détruire. Je... je ne peux pas... Je n'ai pas confiance en toi, je ne te connais pas. Ce soir j'ai découvert un autre homme. » Il baissa la tête, honteux et profondément désolé. Elle n'arriverait sans doute jamais à lui faire confiance après la colère dont elle avait été victime. Il s'en voulait comme jamais, elle n’imaginait pas comme le besoin de sauter de ce balcon était tentant pour lui à cet instant. « Et je l'ai adoré. » Il lui sourit en tournant son visage vers elle, touché par ses mots. Il n'était pas fie,r bien au contraire. Elle aurait du, elle méritait de voir l'homme qu'il était vraiment depuis le début de leur relation. Mais aucun des deux n'avait laissé à l'autre le loisir de se découvrir pleinement. « J'ai envie d'en savoir plus sur lui... Sur toi. Sur celui que tu es réellement. » Elle se tourna vers lui, son sourire réchauffa le cœur d'Eliakim, mort depuis plusieurs semaines. « Tu as l'air de bien mieux t'en sortir sans moi. Je t'ai poussée à bout ce soir-là, et tu m'as ... remise à ma place. Je pense avoir retenue la leçon. » Non, elle ne pouvait pas dire ça. Il leva une main vers elle afin de la couper. « Je ne suis pas mieux sans toi. Je ne suis qu'une enveloppe vide depuis que tu as claqué la porte de mon appartement. Je... Tourna aux drogues et à l'alcool depuis ce soir là. » Cette dernière phrase sonna comme un aveux alors qu'il baissait la voix. Pour que personne ne l'entende mais aussi par honte d'être si faible face à cette femme qui au bont du compte, était tout pour lui.

Il prit une bouffée de sa cigarette et recracha la fumée alors que le soleil face à eux commençait à se coucher. Le ciel, d'habitude si clair, était baigné d'une lueur orangée magnifique. Ils pouvaient être pris pour un jeune couple vivant ses premiers moments romantiques. C'était ce qu'il voulait avec Alice. Une vie simple, beaucoup d'amour, sans jugement et du romantisme jusqu'à en faire une overdose. Il termina sa coupe de champagne alors qu'il jetait par dessus le balcon le mégot de sa cigarette. « Je comprendrais que tu ne veuilles plus me revoir mais... si jamais tu le souhaitais, je pensais que nous pourrions reprendre du début, et apprendre à nous connaitre, vraiment. » Il ne pouvait espérer mieux, mais ce n'était pas le moment alors, un peu méfiant il lui proposa quelque chose. Il avait peur qu'elle refuse mais il ne pouvait pas savoir si il ne lui demandait pas. « Je sais que tu dois rejoindre mon père. Peut-être que ce soir nous pourrions dîner dans un petit restaurant non loin de là ? Nous... Ne l'avons jamais fait et surtout nous pourrons discuter. » La base charnelle de leur relation lui sauta aux yeux alors qu'il finissait sa phrase.

Un simple repas à deux, ils ne l'avaient jamais fait de peur d'être pris pour des amants. Ils avaient dîner ensemble oui, mais chez l'un où l'autre. Jamais publiquement. Il ne voulait pas traiter les femmes ainsi, par comme son père et pourtant c'est ce qu'il avait imposé à Alice pendant six années. Et elle avait semblé heureuse et satisfaite de cette situation pendant tout ce temps. « Nous serons que tout les deux mais... J'aimerais tout mettre en œuvre pour que tu me fasses confiance. Encore une fois. » Sa phrase fut coupé par Azur, sa mère qui venait d'ouvrir la porte séparant le balcon de la salle de réception. Elle leur sourit, tendrement alors que son fils lui tendait sa main droite pour qu'elle les rejoigne. « Mon chéri ce soir nous pensions dîner tous ensemble avec ton père et Lady Kensington si elle le désire... Veux-tu te joindre à nous ? » Il sera brièvement sa mère contre lui et l'embrassa sur le front alors qu'il lui souriait, tel l'enfant qu'il ne serait plus. Ses yeux croisèrent le regard d'Alice pendant une seconde, juste une seule pour lui signifier qu'il voulait être avec elle.

« Mère... » Il n'eut par le temps de terminer que déjà elle posait un doigt sur les lèvres de son fils. Avec un sourire bienveillant elle parla à sa place. « Je trouverais une excuse à ton père. » Il partit sans demander son reste, laissant une agréable odeur de parfum à la lavande autour d'eux. Il se tourna vers Alice qui n'avait pas bougée et avec un sourire il lui demanda, un peu perdu. « Mais qu'est ce que j'ai dit ? Elle ne peut pas comprendre en un regard... Si ? » L'heure tournait et déjà, il vit son père dans la salle, sans doute cherchant la nouvelle égérie pour l'emmener voir les acheteurs. Il lui ouvrit la porte afin qu'elle entre au chaud, l'air commençait à se rafraîchir. « Tu... Étais magnifique sur scène tout à l'heure. » Laissant une distance de sécurité entre eux, il vit son père s'approcher, des étoiles dans les yeux. « Je serais dans deux heures en bas de l'immeuble, je t'attendrais. Si tu ne viens pas... J'imagine que ma proposition sera refusée. » Il lui prit la main, déposa un baiser sur la paume. Le contact de cette peau chaude sur ses lèvres le fit frissonner alors qu'il posait un dernier regard sur la femme dont il tombait éperdument amoureux.

© Chieuze

Revenir en haut Aller en bas
 
Alikim a répondre
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Pour pouvoir répondre aux messages, merci de devenir PullipLandais.
» [résolu]impossible de répondre aux appels
» Oserez-vous répondre à mon questionnaire ??
» Dialer du Touch HD porté au Diamond (avec Slider pour répondre)
» Répondre à un marché public en conservation-restauration - INP - 2 et 3 fevrier 2011

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Odysseum :: Administration du forum :: Votre 1er forum-
Sauter vers: